Aides de l’ANAH

Ces aides n’auront plus de secret pour vous !

Plafond de ressources ANAH : trois conditions sont requises pour que vous puissiez prétendre aux aides de l’ANAH :

  • faire réaliser des travaux pour l’amélioration de votre habitat
  • correspondre aux critères de ressources
  • être propriétaire de votre logement

Le seuil des ressources pour prétendre aux aides de l’ANAH se définie selon 2 catégories : personne très modeste et personne modeste.

Ainsi, en 2018, vous pouvez prétendre aux aides de l’ANAH si vos revenus annuels ne dépassent pas les seuils suivants :

Aides de l’ANAH pour 2018 : pour qui, pour quoi

Les aides de l’ANAH sont maintenues pour 2018. Vous pouvez donc, sous conditions de ressources, y prétendre pour rénover votre habitat. Nous allons vous donner tous les éléments pour connaitre les conditions d’accès à ces subventions et savoir pour quels types de rénovation elles sont disponibles.Sous quelles conditions pouvez-vous prétendre aux aides de l’ANAH ? Quels sont les types de travaux concernés par les aides de l’ANAH ?

nombre de personne(s) dans le foyer revenu en € / an (Ile-de-France) revenu en € / an (province)
1 20.079 € (très modeste) 14.508 € (très modeste)
24.443 € (modeste) 18.598 € (modeste)
2 29.471 € (très modeste) 21.217 € (très modeste)
35.875 € (modeste) 27.200 € (modeste)
3 35.392 € (très modeste) 25.517 € (très modeste)
43.086 € (modeste) 32.710 € (modeste)

En plus des conditions de ressources, il faut que votre logement soit achevé depuis 15 ans minimum, que la demande de subventions soit accordée avant le lancement des travaux et que ceux-ci soient réalisés par des professionnels du bâtiment.

Subventions de l’ANAH : pour quels travaux ?

L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) a une vocation précise : améliorer l’ensemble des logements privés existants sur le territoire national. Il s’agit d’un établissement administratif public, délivrant, sous conditions, des subventions aux particuliers propriétaires de leur logement qui souhaitent faire des travaux.

Les aides de l’ANAH ne concernent que les types de chantiers suivants :

les travaux lourds (rénovation complète d’un logement en très mauvais état, voire insalubre) les travaux d’amélioration de l’habitat / en particulier les travaux d’amélioration énergétique (isolation des combles, chauffage, changement de vos portes…)

La prime Habiter Mieux peut venir compléter les subventions de l’ANAH et couvrir 10 % supplémentaire du montant HT des travaux, s’ils améliorent d’au moins 25 % la performance énergétique de votre logement.