En 2019, le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) devient la prime travaux !

Première bonne nouvelle : la prime travaux sera versée une fois les travaux terminés et non plus 1 an après. C’est Nicolas Hulot qui a voulu transformer le crédit d’impôt transition énergétique en prime dans le Plan Climat 2018.

Comment va fonctionner cette nouvelle prime crédit d’impôt 2019 ?

Quels sont les montants de primes pour le crédit d’impôt 2019 ?

UNE PRIME CITE FORFAITAIRE PAR TRAVAUX
Les particuliers qui réaliseront des travaux d’économies d’énergie jusqu’au 31 décembre 2018 conserveront un crédit d’impôt de 30% du montant des dépenses réalisées (15% pour les chaudières à très haute performance énergétique fonctionnant au fioul et dépenses d’acquisition de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées).

A compter du 1er janvier 2019, le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE 2019) sera versée sous forme de prime travaux. Le montant de la prime sera fixe en fonction des travaux. Plus les travaux seront source d’économies d’énergie, plus la prime sera élevée.

Les montants forfaitaires des primes CITE seront communiqués par le Ministère de la Transition Écologique et solidaire au cours de l’année 2018.

UN BONUS POUR LES MÉNAGES PRÉCAIRES

Contrairement au crédit d’impôt actuel, la prime CITE prendra en compte les revenus des ménages afin de favoriser les foyers en situation de précarité énergétique.

En effet, depuis 2015 le gouvernement met en place plusieurs aides afin que les ménages dits précaires puissent réduire leurs factures d’énergie notamment à travers la réalisation de travaux d’économies d’énergie comme le programme d’isolation des combles à 1€.

Dans cette continuité, la prime CITE sera bonifiée afin de réduire le reste à charge pour ces ménages souhaitant réaliser des travaux.

Les démarches à suivre pour recevoir la prime CITE 2019

Actuellement pour prétendre au Crédit d’Impôt Transition Énergétique, les ménages doivent après avoir réalisé leurs travaux, mentionner les dépenses réalisées sur leur déclaration des revenus l’année suivante. Ce système freine beaucoup de particuliers dans l’initiation de leurs projets car le remboursement intervient sur une longue durée.

La prime travaux crédit d’impôt 2019 facilitera le financement des travaux puisqu’elle sera versée après leurs achèvements.

Pour l’instant les démarches pour percevoir la prime CITE n’ont pas encore été dévoilées par le gouvernement. PrimesEnergie.fr vous informera dès leurs publications.

La prime CITE sera-t-elle cumulable avec les autres aides ?

Selon la Concertation sur le plan rénovation énergétique des bâtiments 2018, la prime CITE restera comme le crédit d’impôt transition énergétique actuel, cumulable avec les 3 autres dispositifs majeurs pour aider les ménages à financer leur travaux d’économies d’énergie :

Les primes énergie : primes versées par les énergéticiens après la réalisation des travaux

  • L’éco prêt à taux 0% : prêt travaux à taux réduit pour la réalisation de travaux
  • La TVA réduite : TVA à 5.5% au lieu de 10%

Quels travaux éligibles à la Prime Crédit d’impôt 2019 ?

La liste exhaustive des travaux éligibles pour la Prime CITE n’a pas encore été dévoilée. Le Crédit d’impôt Transition Énergétique actuel valorise les travaux suivants :

  • Chaudière individuelle ou collective
  • Chaudière à micro-cogénération gaz
  • Appareils de régulation et de programmation du chauffage
  • Isolation du plancher bas sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert
  • Isolation des murs en façade ou en pignon
  • Isolation toitures-terrasses
  • Isolation planchers de combles perdus
  • Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles
  • Fenêtres ou portes-fenêtres
  • Fenêtres de toiture
  • Doubles fenêtres avec un double vitrage renforcé
  • Vitrages de remplacement à isolation renforcée
  • Volets isolants
  • Porte d’entrée donnant sur l’extérieur
  • Calorifugeage de tout ou partie d’une installation de production ou de distribution de chaleur ou d’eau chaude sanitaire
  • Équipements fonctionnant à l’énergie solaire et dotés de capteurs solaires
  • Équipements fonctionnant à l’énergie hydraulique
  • Poêles à bois
  • Foyers fermés et inserts de cheminées intérieures
  • Cuisinières utilisées comme mode de chauffage
  • Chaudières fonctionnant au bois ou autres biomasses
  • Pompes à chaleur géothermiques de type eau/eau
  • Pompes à chaleur géothermiques de type sol/eau
  • Pompes à chaleur géothermiques de type sol/sol
  • Pompes à chaleur air/eau
  • Pompes à chaleur dédiées à la production d’eau chaude sanitaire
  • Raccordement à un réseau de chaleur
  • Diagnostic de performance énergétique (DPE) réalisé hors obligation réglementaire
  • Compteurs individuels pour le chauffage et l’eau chaude sanitaires dans les copropriétés
  • Bornes de recharge de véhicules électriques

Add Comment